Calendrier du mois d’Aout 2014

– Dimanche 03: 16h Comité Évènements-Merch au 5323 Brébeuf.
– Dimanche 03: 18h Réunion Générale Mensuelle au 5323 Brébeuf.
– Mercredi 06: 17h Discutions sur la grève générale le 1er mai 2015 au 5323 Brébeuf
– Samedi 09 : 13h Conférence sur l’anarchosyndicalisme, 2035 Saint-Laurent
– Dimanche 10: 12h, Manifestation de Solidarité avec Gaza, Square Berri
– Jeudi 21 : Ouverture du Forum Social des Peuples à Ottawa (21-24/08)
– Mardi 27 : 19h Comité Solidarité-Campagnes au 5323 rue Brébeuf
– Samedi 30 : Convention International de l’IWW à Chicago
– Dimanche 31 : Convention International de l’IWW à Chicago

*La réunion mensuelle a lieu tous les 1er dimanche du mois en alternance 14h-18h au 5325 rue Brébeuf (métro Laurier). Le local est accessible par l’escalier sur le coté droit du bâtiment au 3e étage.
**La prochaine rencontre du Communautaire est remise au 8 septembre.
***À venir : la rencontre du Comité communication-traduction.

Contacts:
Secrétariat-Trésorerie: [email protected]
Comité d’Organisation: [email protected]
Comité Solidarité-Campagne: [email protected]
Comité Évènements-Marchandises: [email protected]
Comité Communication-Traduction: [email protected]
Campagnes Réclame ta paye : [email protected]

August 9th at DIRA| Talk on anarchist economy, the 4 hour work-day and environmental struggles at the workplace by Jon Bekken

jonbekken

Conférence par Jon Bekken
et lancement de l’édition été 2014 de la revue Anarcho-Syndicalist Review.
La conférence aura lieu en anglais et portera sur l’économie anarchiste, les raisons pourquoi nous devrions exiger la réduction de la journée de travail à 4 heure et les luttes environnementales sur les lieux de travail.

Samedi 9 août de 13h à 15h au DIRA, 2035 Boul. St-Laurent
Pour plus d’informations, cliquez ici (anglais).

***

Talk by Jon Bekken
and Anarcho-Syndicalist Review Summer 2014 Edition launch
The talk will be about Anarchist Economy, the 4 hour work-day and Environmental struggles at the workplace.

Saturday August the 9th from 1pm to 3pm at DIRA, 2035 St-Laurent Blvd.
For more info, click here (english).

Soutenez le Comité d’équité des genres du SITT-IWW

English version follows

 Le Comité d’équité des genres

 Le Comité d’équité des genres (CEG) du IWW a publié un article important dans la plus récente édition du Industrial Worker (#1767), en avance de la Convention générale du SITT-IWW de 2014. Dans cet article, le Comité encourage tous les membres du Syndicat à discuter en profondeur et de bien considérer quelles seront les personnes qu’ils et elles nomineront aux divers comités et à l’administration générale lors de la Convention. Plus spécifiquement, le Comité encourage toutes les branches à prendre en compte d’avance les nominations aux comités, afin d’éviter les délais récurrents au travail après élection, quand une section ou une autre oublie de le faire. Lire la suite

Ouverture officielle de la SLI du Kentucky

Par Mick Parsons, Trésorier-secrétaire KY SLI

English version follows

 Pour plus d’information et de détails, et comment leur prêter main forte, veuillez consulter l’article original dans l’édition #1767 du Industrial Worker.

Mai – La Section locale intersectorielle (SLI) du Kentucky fait désormais officiellement partie du IWW. La Section a déjà participé à plusieurs actions publiques, dont : le Mighty Kindness Festival, à Louisville le 26 avril ; une action d’information contre Insomnia Cookies ; un rassemblement de Jobs for Justice ; et la Marche contre Monsanto, le 24 mai.

“Kentucky GMB Officially Chartered”
– Mick Parsons, Secretary-Treasurer KY GMB

For more information and details, and how to help out, please read the original article in Industrial Worker, #1767.

May – The Kentucky General Membership Branch (GMB) is officially chartered by General headquarters. The Branch has already attended public actions, including the Mighty Kindness Festival, on April 26th in Louisville; an informational action against Insomnia Cookies; a Jobs for Justice rally in the West End; and the March Against Monsanto on May 24th.

 

,

Les Wobblies de Boston en défense des travailleurs à Harvard et des chauffeurs de bus scolaires

Par George Carens

Pour plus de détails et d’informations, veuillez consulter l’article original, publié dans l’édition #1767 du Industrial Worker.

(English version follows)

Le 29 mai – Des Wobblies du Harvard Union of Clerical & Technical Workers (HUCTW) ont coordonné une action de visibilité avec le Student Labor Action Movement à l’Université de Harvard. Les participants ont souligné les discriminations chroniques à l’encontre des travailleurs et travailleuses de la prestigieuse Université, allant du racisme au sexisme, et aux discriminations contre les travailleurs et travailleuses handicapées.

Ceux et celles présent-e-s ont également attire l’attention vers l’attitude anti-syndicale de l’Université, illustrée par le licenciement de Judy Rouse, une déléguée syndicale active et efficace du Local 26 de UNITE HERE.

Plusieurs membres de la communauté et d’organisations diverses se sont joints à l’action. La Lantern Collective, un collectif anarchiste du coin, a amené de grandes marionnettes pour attirer l’attention des passants, ce qui a permis la distribution d’encore plus de tracts. De plus, le Local 8751 de United Steelworkers, le syndicat des chauffeurs de bus scolaires à Boston, était présent, dont deux de ses membres récemment licenciés qui ont aidé à passer des tracts aux passants.

En échange de cette solidarité du Local 8751 de USW, des Wobblies se sont mobilisé-e-s en soutien aux chauffeurs de bus scolaires au sein d’un meeting du Comité des écoles de Boston, une organisation non élue. Cette organisation tente d’ôter l’accès aux bus scolaires à 4500 écoliers, pour les rediriger vers le transport en commun municipal, souvent surchargé. Cette réforme menace non seulement les chauffeurs, mais également la sécurité des enfants et leur accès à l’école, surtout lorsqu’ils proviennent de milieux défavorisés. A la réunion, les Wobblies ont brandit des pancartes en protestation, et un membre du GMB de Boston a parlé avec force contre les politiques racistes et discriminatoires du Comité des écoles de Boston.

“Boston Wobblies Defend Harvard Workers and Local Bus Drivers”
By Geoff Carens

For more details and information, please read the original article in the Industrial Worker, Issue #1767.

May 29 – Wobblies from the Harvard Union of Clerical & Technical Workers (HUCTW) coordinate a visibility action with the Student Labor Action Movement, at Harvard University. Participants underlined the repeated discrimination undergone by workers at the prestigious American university, who have been subject to racism, sexism and ableism on the job. They also called attention to the union-busting attitude of Harvard University, illustrated by the firing of Judy Rouse, an active and effective shop steward of UNITE HERE Local 26.

Several community members and organizations attended or lent a hand in solidarity. The local anarchist Lantern Collective provided large puppets that drew attention from passers-by and enabled the passing out of flyers. United Steelworkers (USW) Local 8751, the Boston school bus drivers’ union, was also present, and two members recently fired for union activity joined in the show of solidarity and the handing out of flyers.

In return for the solidarity by USW Local 8751, Wobblies mobilized in support of the school bus drivers at a meeting of the unelected Boston School Committee. This organization is “trying to throw 4500 middle school students off school buses and onto the often overcrowded buses and subway trains.” This threatens not only bus drivers’ jobs, but the safety and school-access of many working-class and poor children in Boston. At the meeting, Wobblies displayed placards in protest, and a member of the Boston GMB spoke forcefully against the racist policies of the Boston School Committee.

Le syndicat à travers le monde (Mars et Avril 2014)

Compilé par FNB dans les numéros de mars et d’ avril de l’Industrial Worker

Traduction libre par X374166

  • Le 8 février la section locale de l’IWW de New York réussi à doubler la somme espérée lors de sa levée de fonds. Plus de 150 camarades, ami.es et alliées se sont joints aux membres de la section locale pour discuter du pouvoir de la classe ouvrière dans la région de New York, avec l’emphase mise sur la situation des travailleuses et travailleurs d’Amy’s Bread. La table de marchandise s’est avérée des plus populaires avec la vente de nombreux livres de l’IWW, de t-shirt et des sacs de café ‘’One Big Blend’’ de la coopérative de travail de l’IWW Just Coffee . La soirée se termina avec des prestations des groupes Lobby Art NYC, O’ Great North, No One and the Sombodies et Gay Panic.
  • L’heure est à la fête pour l’IWW Boston, puisqu’Insomnia Cookies c’est finalement résigné à payer de manières rétroactives les heures dues à 4 wobblies congédiées pour activité syndicale. La Boston General Membership Branch (GMB) a aussi été occupée à signer plusieurs nouvelles cartes, spécialement dans le secteur de la restauration rapide à l’intérieur et aux alentours du Harvard Square (là où se trouvait le premier Insomnia Cookie à être tombé en grève). Dans ce secteur les conditions sont mûres pour une campagne d’organisation, avent des injustices rampantes tel que le constant refus de payer la prime prévue pour les heures supplémentaires, le refus de payer les compensations aux salarié.es et l’insistance des gérants pour que les travailleuses et les travailleurs travaillent en dehors des heures payées. Harvard Square pourrait bien apparaitre comme la prochaine campagne large de la section locale de Boston avec l’objectif avoué de faire de ce quartier huppé un nid de syndicalisation. Les réunions d’Organisation sont depuis quelque temps extrêmement populaire dans le quartier, principalement chez les employé.es et ancien.es employé.es d’Insomnia Cookies. Des visites de magasins sont aussi organisées en l’absence des gérants pour présenter le Syndicat pour Tous et pour Toutes aux autres travailleurs. De ce fait, vous êtes tous et toutes invité.es à venir visiter la section locale de Boston et pourquoi pas, peut-être même y salter[1]?
  • La GMB de Denver, Colorado, est actuellement en train d’organiser la commémoration du 100e anniversaire du massacre de Ludlow à Denver et à Boulder, de même qu’un Organiser Training 101 (OT101) afin de satisfaire la demande montante liée au renouveau d’intérêt pour l’IWW dans la région.
  • Les wobblies de Lituanie sont en processus de former leur propre Comité d’Organisation Régional (COR)/Regional Organisation Comitee (ROC).
  • L’IWW Belgique annonce sa participation au Work People’s College (WPC) qui cette année aura lieu à Berlin.
  • L’IWW Portland et les militants du Portland Solidarity Network ont gagné plusieurs cas de réclame ta paye! en février. Ils sont aussi en pleine campagne pour aller chercher des salaires non payés dans une épicerie grande surface d’aliments asiatiques. Aussi, une campagne menée par l’IWW pour augmenter le salaire minimum de 5 $ de l’heure est en cours et à Vancouver l’IWW aida à deux reprises à bloquer le port. D’abord contre des scabs venant servir de débardeur, puis contre un navire tentant de débarquer lui-même sa marchandise.
  • Un organisateur de l’Écosse de l’Ouest rapporte que les Wobblies du Royaume-Uni ont réussi à amasser 1200 euros pour le Work Peoples College et prévoit y envoyer une délégation en juillet. Même si malheureusement la section locale de Sussex a perdu sa charte, il y a encore 802 wobblies à travers le Royaume-Uni, dont 90 en Écosse. La conférence nationale de l’IWW a eu lieu à Londres à la fin du mois de mai.

[1] Se faire engager quelque part pour y faire entrer ou y supporter le syndicat.

Nouvelles formes d’emplois, nouvelles lésions

Usines, textiles, mines et papeteries. Ces quelques mots rimaient autrefois avec les secteurs d’emplois piliers du Québec industriel. Néanmoins, en quelques décennies, la donne s’est fortement transformée. Les pays dits « émergents » ont fourni une main-d’œuvre si bon marché qu’il était plus rentable de produire ailleurs quitte à faire des milliers de kilomètres aux produits de consommation que de payer des salaires avantageux. Qu’est-ce qui est resté au Québec? L’ordinateur, le Tim Hortons, le bureau, la classe d’école. Voici les nouveaux créneaux de l’économie actuelle laissant l’idée que le vieux monde industriel avec ces rouages et ces blessures était histoire du passé. Il serait possible de pensée que le travail actuel est moins « difficile » pour le corps (moins de charges lourdes à transporter, moins d’accidents avec les machines lourdes), car essentiellement basé sur les fameux serviceset le travail intellectuel.Bien évidemment, le monde a changé et les problèmes de santé d’entend ne sont plus les mêmes, mais est-ce que le travail est devenu « santé »? La question mérite d’être posée.

Lire la suite

Je marche avec mon facteur et ma factrice!

 

10177373_388523327955276_6616653337332647724_n

Après avoir réussi à tenir deux contingents la semaine dernière lors du 1er mai, donc en s’assurant une présence dans chacune des manifestations qu’il y avait pour l’occasion, ce matin encore les Industrial Workers of the World de Montréal et de Québec reprenaient la rue. Cette fois c’est en support avec les syndiqué.es de Poste Canada qui se retrouvent, tout comme leurs collègues des États-Unis et de la France, dans la ligne de mire des conservateurs, du patronat et de la droite libérale en général. Ce sont plusieurs centaines de travailleurs et de travailleuses qui se sont rejoints ce matin au parc Émilie-Gamelin pour écouter des discours avant de se déplacer sur la rue Sainte-Catherine vers l’Est, zone extrêmement symbolique puisque c’est sur ce tronçon de rue que se trouve un des derniers bureaux de poste à avoir survécu aux attaques de gouvernement Harper. Le cortège c’est finalement rendu jusque devant la tour de Radio-Canada en support avec ses travailleurs et travailleuses qui subissent, eux aussi, les attaques du gouvernement visant à démanteler les services publics pour les remplacer par des sous-traitants, non syndiqués, aux faibles salaires et sans le moindre avantage social.

10296611_388523377955271_4774959466128627042_n

Ce qui est en jeux ici ce n’est pas que la fin de la distribution du courrier à domicile, qui est déjà extrêmement dommageable pour les ainé.es et les personnes handicapées, mais aussi le service public au grand complet, puisqu’une baisse du salaire et des conditions de travail dans n’importe quel secteur des services publics aura pour effet d’entrainer à sa suite tous les autres secteurs, poussant ainsi plusieurs dizaines de milliers de travailleurs et de travailleuses dans les bras de la précarité. Les services publics ce ne sont pas qu’un bien appartenant à tous les Canadiens et à toutes les Canadiennes comme les centrales corporatistes nous le rappellent déjà, c’est aussi et surtout l’un des derniers vestiges d’un passé ou la classe ouvrière a réussie à prouver, qu’une fois organisée elle est capable de combattre pour une vie meilleure et ainsi améliorer son quotidien. Ne laissons pas passer les attaques de la classe patronale visant à nous renvoyer 100ans en arrière en terme de condition de travail, parce qu’affronter l’un ou l’une d’entre nous c’est nous affronter tous et toutes et qu’une victoire de l’un ou l’une d’entre nous, est une victoire pour tous et toutes!

1507759_388523357955273_2272699499969866408_n

Calendrier partiel du mois d’Avril

Mardi 01/04: 12h, Manifestation sur le chômage. 4110 Wellington.

Mardi 01/04: 19h, Conférence racisme et austérité. 4755 Van Horne.

Jeudi 03/04: 14h, Manifestation contre l’Austérité. Carré Berri.

Dimanche 06/04: 18h, Réunion mensuelle de l’IWW. 2130 Bishop.

Vendredi 11/04: Manif pour la job à Martin. Plus d’infos à venir.

Mardi 15/04: 19h, Réunion Comité d’Organisation chez Martin. Métro Frontenac (addresse sur demande).

Mercredi 16/04: 20h, Réunion du Comité Événements et de la CLAC pour le 27 (lieu à confirmer).

Mercredi 16/04: Heure à confirmer. Conférence à l’Agité à QC sur l’IWW au Québec.

Jeudi 17/04: 18h, Manifestation contre l’Austérité. Carré Saint-Louis.

Dimanche 27/04: Brunch entre Wobs, suivi de confection de drapeau pour le 1er mai et atelier sur le 1er mai en soirée. Centre-Ville.

,

La Sociale, Journal des Travailleurs et Travailleuses du Secteur Communautaire

Image
QU’EST CE QUE LA SOCIALE?
La Sociale est le nouveau journal d’organisation des travailleurs et des travailleuses du secteur communautaire, fruit d’une campagne de l’Industrial Workers of the World (IWW) de Montréal.
Nous cherchons à regrouper les gens qui travaillent dans l’ensemble du secteur communautaire dans le but de bâtir une solidarité syndicale présente dans l’ensemble du réseau ainsi qu’un rapport de force vis-à-vis des bâilleurs de fonds qui contrôlent, bien souvent, nos conditions de travail. En effet, plusieurs travailleurs et travailleuses du milieu subissent du harcèlement psychologique au travail ou sont victimes de coordonnateurs et coordonnatrices qui contrôlent tout, surtout dans les petits organismes. D’autres groupes, souvent les plus gros, sont gérés carrément comme des entreprises privées à but lucratif et brassent beaucoup d’argent tout en donnant souvent, paradoxalement, de moins bonnes conditions de travail aux employé- e-s.
Il est important de s’organiser pour que les travailleuses et travailleurs du secteur soient bien traité-e-s par leur employeur…