Articles

, ,

Grèce: un automne de plus en plus chaud

OCL

Pendant l’été, la colère des Grecs contre le gouvernement et les instances internationales imposant les mesures de recul social sans précédent (et sans équivalent en Europe) n’a pas eu l’occasion de s’adoucir.

Le “paquet” de lois voté fin juin dans un Parlement en état de siège afin d’obtenir le versement d’une nouvelle tranche du premier prêt de 110 milliards d’euros et l’accord de principe pour un nouveau prêt de 160 milliards consécutif des effets du premier (récession donc baisse des recettes fiscale) s’est révélé aussitôt insuffisant pour les bailleurs de fonds : de nouvelles mesures ont été exigées dès le mois de juillet et à la fin de l’été, les grandes lignes étaient connues : gel des embauches et départ forcé de 30 000 fonctionnaires (dans une « réserve du travail », payés 60% du salaire pendant un an puis plus rien), création d’une taxe sur la propriété immobilière (touchant 80% des Grecs) et recouvrement de celle-ci par l’intermédiaire des factures de l’électricité, baisse des retraites supérieures à 1 200 euros par mois et abaissement du seuil d’imposition à 5 000 euros de revenus annuels (abaissé deux mois plus tôt de 12 000 à 8 000 euros par an), soit tous les bas salaires…

Lire la suite

, ,

Grèce: la version européenne de la doctrine du choc

Kostas Svolis, OCL

L’aube d’une nouvelle ère obscure

Toutes les mesures d’austérité imposées au peuple grec depuis 2010 constituent un petit hors d’oeuvre par rapport au tsunami de la pauvreté et de la misère sociale qui s’annonce et que le capital, le gouvernement grec, le FMI et la direction de l’UE lui serviront comme plat principal.

Le pourcentage du chômage “officiel” a dépassé les 16%, tandis que le chiffre réel est estimé à plus de 20%. La situation est vraiment dramatique pour les jeunes car le pourcentage de chômage réel concernant cette tranche d’âge atteint 40%, alors qu’il est estimé que, d’ici la fin de 2011, le nombre de chômeurs devrait dépasser 1 million. Les salaires des travailleurs sont constamment en train de baisser et on estime qu’entre 2010 et 2012 la baisse totale aura atteint 30%.

Lire la suite

,

Grèce: En un moment critique et asphyxiant

Courant Alternatif

Un premier bilan des camarades de TPTG [1]

Ce qui suit est un compte-rendu de la manifestation du 5 mai et du lendemain, ainsi que quelques réflexions générales sur la situation critique du mouvement en Grèce à l’heure actuelle En dépit d’avoir été placé dans une période de terrorisme financier aigu et prenant de l’ampleur jour après jours, avec les menaces constantes de la faillite de l’État et les appels à “faire des sacrifices”, la réponse du prolétariat à la veille du vote des nouvelles mesures d’austérité au Parlement grec a été impressionnante. Cela a probablement été la plus grande manifestation de travailleurs depuis la chute de la dictature, y compris celle de 2001 qui a conduit au retrait du projet de réforme des retraites. Nous estimons qu’il y avait plus de 200.000 manifestants dans le centre d’Athènes et environ 50.000 de plus dans le reste du pays.

Lire la suite